Appellations du whisky

Single malt, blended, pure malt, single cask, bourbon sont tous des wiskies bien différents.

L’âge minimal légal pour faire un whisky est de trois ans.

Le whisky se popularise lors des guerres napoléoniennes. Le blocus de l’Angleterre par Napoléon ne permettant plus aux amateurs de vin français de s’en fournir, c’est la boisson des Highlands qui arrivera dans les grandes villes anglaises du sud.

Eau-de-vie obtenue par la distillation d’une ou de plusieurs céréales et vieillie en fût de chêne, les origines du whisky demeurent sujettes à polémique entre les Irlandais et leurs cousins écossais. Cette incertitude participe au mystère qui entoure cette eau-de-vie.Il n’y a pas un whisky, mais des whiskies. Au-delà des origines territoriales, le whisky se divise en quatre grandes familles:

Le blended (ou blend)

Il s’agit du type le plus fréquent. Il est le fruit d’un assemblage de plusieurs « whiskies de malt » avec des « whiskies de grain ». C’est aussi le plus consommé dans le monde puisqu’il est aussi en général bien meilleur marché que les autres.
C’est en 1909, après le jugement d’une commission royale, que le blend acquiert le droit d’être commercialisé sous le nom de whisky.

Le pure malt (ou vatted malt)

Il s’agit également d’un assemblage de plusieurs distilleries, mais cette fois-ci de « whiskies de malt » dans le but d’obtenir un whisky « typique », facilement reconnaissable en bouche.

Le single malt

Il s’agit d’un whisky provenant d’une seule distillerie. Presque oublié depuis la fin du XIXeme siècle et n’étant commercialisé que par un très petit nombre de distilleries, suite à l’invasion du blend, il revient en force dans les années 1960. Le single malt est issu exclusivement d’orge maltée.

Le whisky de grain

Whisky fabriqué à partir de diverses céréales (blé, maïs, avoine, seigle) et éventuellement d’orge maltée. Il ne subit qu’une seule distillation. On le réservait essentiellement à l’assemblage des blends.

La famille des whiskies connaît un vrai renouveau avec notamment une diversification des céréales utilisées, de l’origine des fûts utilisés pour le vieillissement et un grand nombre de distilleries locales avec chacune leurs spécificités.

Glossaire:

Pure malt: Fabriqué uniquement avec de l’orge malté et distillé, possibilité d’un assemblage de productions issues de plusieurs distilleries.

Blend: Le plus populaire, il s’agit de whisky d’orge mélangé à du whisky de grain ( blé, maïs, seigle ) qui sont des céréales de nature moins parfumée et donc moins « nobles ». On ne donne pas d’âge aux blends.

Single malt:   Le plus noble des whiskies, composé uniquement d’orge malté ( fermenté ) et distillée dans la même distillerie.

Single cask:  Single malt provenant d’un seul et même tonneau, obligatoirement un single malt.

Bourbon:  Whisky américain du Kentucky élaboré dans le comté de Bourbon, il s’agit d’un alcool de grain, distillé à 80% avec plus de la moitié de maïs. Pas de single ou pure malt.

Grain:   Whisky le moins raffiné car élaboré avec du maïs, du seigle ou du blé distillé. Le canada est réputé pour avoir produit des Rye  qui sont en fait des whiskies de seigle.

Tennesse whisky: Fabriqué au départ comme un bourbon, il est ensuite filtrée à travers une couche de charbon de bois d’érable avant de le mettre en tonneau.

Cask strenght:  Pour être commercialisés, tous les whiskies sont dilués avec de l’eau la plus pure possible afin que leur teneur en alcool soit réduite dans des proportions allant de 40 à 46°C. Mais ils sont mis en tonneaux avec des degrés avoisinant les 60°C. Le whisky strenght cask est embouteillé au sortir du tonneau sans dilution, le taux d’alcool important permet de déployer les saveurs.